J’ai obtenu mon ATPL théorique !

« Ce seront certainement les pires mois de toute votre vie. »

Voilà le genre de phrase que l’on aime entendre lorsque l’on commence l’ATPL théorique. Évidemment, j’ai pris cette déclaration de notre responsable de formation avec une pointe d’ironie mais j’en ai rapidement saisi le sens.

Bienvenue à CAE Oxford Aviation Bruxelles !

Dans mon dernier article je vous expliquais que la première étape de la carrière d’un pilote de ligne consiste en l’obtention de l’ATPL théorique. Comme vous le savez je me suis lancée dans l’aventure le 27 novembre 2017. Après 7 mois de silence sur les réseaux me voilà enfin de retour pour vous parler de mon début de formation.

CAE Bruxelles anciennement connue sous le nom de Sabena Flight Academy se situe sur le site de l’aéroport de Zaventem à Steenokkerzeel. J’ai intégré la promotion 44, nous étions initialement 30 élèves dont 50% de français et 50% de belges.

Comment se déroule la formation ?

La formation à l’école est divisée en deux phases de 3 mois. Tous les cours sont dispensés en anglais, une partie est donnée par les instructeurs, qui sont soit pilotes soit ingénieurs aéronautiques, et l’autre partie se fait en e-learning.

Durant la première phase j’ai étudié les modules suivants :

  • 021 Connaissance des aéronefs / 022 Instruments / 040 Performance humaine / 050 Météorologie / 081 Principes de Vol / 091 Communications VFR / 092 Communications IFR

J’ai passé mes examens en Mars, j’ai eu une semaine de pause puis j’ai recommencé avec :

  • 010 Droit aérien et circulation aérienne / 031 Masses et centrage / 032 Performances / 033 Préparation et suivi du vol / 061 Navigation / 062 Radionavigation / 070 Procédures opérationnelles

Tout s’est finalement terminé fin Juin. Par raison de cohérence avec CAE Oxford, les tests que l’on a passés à Bruxelles sont ceux émis par la CAAUK. Pour s’y préparer il n’y a pas de secret : Work, work, work, work, work.

En quête de conseils pour réussir l’ATPL théorique ? c’est par ici !

Mon ATPL théorique en quelques chiffres :

7 mois : C’est le temps qu’il m’a fallu pour étudier et valider l’ensemble des 14 sujets de l’ATPL théorique.

15881 : C’est le nombre de questions d’examen auxquelles j’ai répondu au moins 1 fois pendant mes révisons. Je refaisais chaque question 2 ou 3 fois, ce qui amène à un total d’environ 50 à 60000 questions répondues.

10 : c’est le nombre de jours de vacances que j’ai eu durant cette période

1 : C’est le nombre de passage pour chaque examen

12 500€ : C’est le coût de mon ATPL avec CAE. Le prix inclut les cours avec les instructeurs, les livres , l’accès à la plateforme e-learning, l’inscription aux examens, l’uniforme (4 chemises, 2 pantalons, 1 cravate, 1 paire de galons), les accessoires (sac, règles, CRP5) et l’accès gratuit et illimité à la machine à café (un indispensable pour l’ATPL). A cela j’ai rajouté 246€ d’abonnement aux bases de données, 15€ de calculatrice réglementaire ainsi que les frais de la vie quotidienne (logement, nourriture, transport ≈600€ / mois).

La gestion du temps et ses conséquences

La règles des 3S

Valider les 14 matières de l’ATPL en 7 mois est un sacré défi. Non pas par rapport à la technicité des sujets abordés mais plutôt du fait du temps qui nous est alloué pour étudier. A mon sens la bonne gestion de son temps est vraiment la clé de la réussite pour les programmes intégrés courts.

Lors de notre briefing de bienvenue on nous a beaucoup sensibilisé sur ce point. Il nous a été présenté la règle des 3S ci-contre. Étant définie comme une journée  réussie, une journée ayant un juste équilibre entre : sommeil (réponse aux besoins physiologiques de base de manière générale), social (entretien de nos liens avec les autres) et stimulation cérébrale (développement/maintien de compétences).

Néanmoins, pour améliorer efficacement l’un de ces 3 points il apparaît nécessaire d’allouer moins de temps à l’un d’entre eux. Ainsi nous obtenons les équations suivantes :

  • + Social + Sleep = – Skills
  • + Social + Skills = – Sleep
  • + Skills + Sleep = – Social

Selon cette théorie, lors de l’ATPL l’idéal serait de suivre la constante de l’équation n°3. Certaines personnes y arrivent très bien naturellement, mais pour ma part c’était quelque chose de moins évident. Il n’existe pas de recette miracle, chacun doit développer sa méthode de travail, mais il faut bien comprendre que la réussite dans ce genre de programmes nécessite quelques sacrifices.

Personnellement j’ai abordé l’ATPL comme une compétition sportive sur le long terme : l’ensemble de mes capacités intellectuelles et physiques étaient mobilisées pour ce seul et unique objectif. Cependant, il était difficile pour ma part de séparer le trio Skill/Sleep/Social, j’ai alors compensé autrement en :

  1. Planifiant de manière stricte mon temps libre
  2. Priorisant chacune de mes tâches et chacun de mes besoins
  3. Laissant de côté les détails superflus au profit de moments de détente

Une journée type d’ATPL en programme intégré

L’aéroport vu depuis l’espace café au 3ème étage

La journée de cours classique

  • 06h30 – 07h50 : Réveil / départ / arrivée à l’école
  • 08h20 – 11h45 : Cours
  • 11h45 – 12h45 : Déjeuner
  • 12h45 – 17h10 : Cours
  • 17h30 – 19h30 : Retour au logement / détente / douche / repas
  • 19h30 – 23h : Travail

Week-ends & révisions

  • 07h00 – 23h00 : alternance entre 1h de travail et 30 minutes de pause

Quid des conséquences d’un ATPL sur une courte période

Quel est l’intérêt de s’infliger un tel rythme / de telles contraintes en début de formation ?

Après avoir lu les paragraphes précédents vous vous poserez légitimement cette question. Lorsque la pression du temps s’immisce dans notre travail, on ne peut échapper à l’apparition du stress. L’efficacité de la prise de décision dans une situation stressante avec une contrainte temporelle est pourtant le quotidien des pilotes de ligne.

De mon point de vue il y a donc un grand intérêt à faire face à de telles difficultés avant d’intégrer une compagnie aérienne. Ces épreuves nous permettent de tester et d’améliorer en amont notre personnalité et notre attitude sur plusieurs points :

  • Patience
  • Sens des responsabilités
  • Développement de l’esprit d’équipe
  • Confiance en soi
  • Capacité d’analyse
  • Acceptation de l’échec
  • Humilité

Est-ce que cela ne nuit pas à la qualité et à la solidité des connaissances acquises par l’étudiant ?

A mon sens oui et non. Il est indéniable que suivre une formation aussi dense en si peu de temps nous fait passer à côté de notions parfois importantes. Pour certains étudiants cela peut aussi être source d’une grande frustration. Pour ma part je pense que la durée idéale de l’ATPL théorique est de 9 mois. Cependant un temps de formation plus long n’est pas toujours gage d’efficacité. Il suffit de voir les groupes de discussion ATPL sur Facebook pour constater la détresse d’étudiants enlisés dans une formation théorique interminable.

Par ailleurs les titulaires de l’ATPL théorique ayant suivi un cursus court ou plus long sont évalués de la même manière et ont donc une base de connaissances communes. Au final, qu’importe le temps de la formation théorique. La solidité des connaissances de chaque élève pilote se mesurera sur le long terme avec la capacité de chacun à maintenir et approfondir les connaissances acquises.

Mon bilan personnel

« Lorsque vous êtes en épreuve, l’essentiel c’est de s’amuser » D. Roosen

Je retiens dans l’ensemble un bilan positif de mon ATPL théorique. J’ai particulièrement apprécié la qualité des instructeurs ainsi que des supports pédagogiques à ma disposition. L’environnement de travail était idéal : nombreuses salles de travail, école accessible 24/24, 7/7, coins repos etc. Évoluer dans de bonnes conditions est une chose essentielle et cela m’a grandement aidé à valider mes examens du premier coup.

Bien entendu j’ai connu des phases de vide, de remise en question, j’aurais aimé avoir plus de vacances pour être avec mes proches… Mais il y a eu aussi beaucoup de moment de joie, de rire et de partage avec mes camarades. J’ai été passionnée par l’ensemble des sujets de l’ATPL. J’ai également été étonnée de l’aptitude presque infinie du cerveau humain à apprendre et à se modeler dans tous les sens.

Un livre se ferme, une nouvelle aventure commence pour moi maintenant : Phoenix, pour l’obtention du CPL.

Et vous avez-vous passé l’ATPL théorique ? Avec quelle formule ? Ecrivez-moi pour me raconter votre expérience !

Suivre:

18 Commentaires

  1. Benabadji
    23/02/2019 / 11:47

    Bon salut c’est que moi je suis de Bruxelles et je veux intégré cette académie mais le seul souci que j’ai cest que mon anglais n’est pas aussi top j’ai un anglais en pourrais dir 2.5/6
    La question que je me suis posé si jamais je réussi au test d’admission esque dans le GCM ou dans les cours esque j’arriverai à comprendre comme dans un cours de français
    Et aussi esque Enter vous (les élèves) vous comprenez les cours en français
    Et aussi esque tu connais déjà des camarades qui on échoué dans l’ATPL théorique ?
    Et dernière question esque les livres après que ta terminé la théorique tu fait quoi d’ eux ?
    Merci et bonne chance pour le CPL (Good Luck )

    • pilotmargot
      10/11/2019 / 3:58

      Salut Reda !

      L’anglais est le langage officiel de l’aviation. Dans mon école tous les cours sont en anglais. A mon avis il est impossible de réussir si le niveau est insuffisant. Pareil, je te déconseille de faire ta formation en français vu tous les termes techniques à savoir… A mon sens il vaut mieux se faire un peu violence en partant à l’étranger quelques mois pour s’améliorer. Pendant l’ATPL théorique il n’est pas rare de rater une ou plusieurs matières. Il n’existe pas de rattrapages, tu dois repasser les modules échoués. Si il y a trop d’échecs l’école peut également décider de mettre un terme à ta formation. Une fois l’ATPL terminé, certains vendent leurs livres, personnellement je les ai gardés. Ils restent mon support de base, car la connaissance c’est un peu comme des muscles, on doit s’entrainer régulièrement pour rester au niveau. Bonne chance à toi aussi ! 🙂

  2. Mai
    30/05/2019 / 12:17

    merci d’avoir partagé ton expérience ça fait toujours plaisir de connaitre le parcours des autres qui permet aussi bien d’appréhender la formation dans laquel on se lance mais aussi d’apprendre des erreurs des autres afin d’empreindre le meilleur chemin pour une meilleur qualité de formation.
    Personnellement je suis entrain de préparer mon PPL au sein d’un aéroclub et je compte ensuite m’engager au sein d’une école tel que CAE Oxford Aviation afin d’entamer mon ATPL. Le choix d’une bonne école qui offre une bonne qualité de formation est ce qui me trouble un petit l’esprit vu le nombre d’école qu’on peut trouver à Bruxelles donc si jamais tu lies ce message merci de me donner un avis plus détaillé sur l’expérience au sein de ton école et si oui ou non tu aurais préféré la passer dans un autre centre de formation.
    Merci d’avance pour potentiel retour.
    Riad Mai

    • pilotmargot
      24/09/2019 / 1:31

      Salut Riad ! Merci pour ton message. Le choix de l’école est effectivement important, mais cela reste toujours quelque chose de très personnel. En Europe selon moi il y a 3 FTO qui se distinguent de toutes les autres notamment vis à vis des statistiques d’embauche en sortie de cursus. Chaque centre de formation possède ses avantages et inconvénients. A toi de choisir quels inconvénients tu es prêt à supporter en balance des avantages 😉 Personnellement je suis satisfaite de mon école, bien sûr il y a toujours des axes d’amélioration possibles, mais si je m’en tiens à la question : est ce que je pense avoir reçu une instruction de qualité ? La réponse est oui. Rien que pour cela, si c’était à refaire en connaissance des choses, je pense que mon choix resterait le même. Bonne chance dans ton début d’aventure aéronautique !

  3. 06/06/2019 / 4:51

    Bonjour!
    Article complet et instructif pour les « ATPL wannabe » 🙂
    Pour ma part, il m’a fallu 7 mois à plein temps en e-learning avec Airways College (prix: 420 euros!). Je me suis juste acheté en plus les bouquins de CAE pour avoir une base de cours en anglais. J’ai eu tous les modules du 1er coup (après 33 000 QCM sur EasyATPL), mais certains m’ont fait suer: Météo, navigation et radionavigation. Sinon le reste ça a été!
    Fly safe 🙂

    • pilotmargot
      24/09/2019 / 1:08

      Salut Sven ! Merci pour ton commentaire et félicitations pour la validation de tes modules, surtout en e-learning tu peux être fier ! Bonne chance pour la suite.

    • Chakil AHMED
      11/04/2020 / 11:40

      Ducout en tout, sa ta coûter seulement 450euro ??
      🤔😮

      • mccoy13#
        Auteur/autrice
        21/04/2020 / 2:11

        Non relis l’article 🙂 Compter +/- 13000€ pour un ATPL théorique. De 80 à 100K€ pour le coût total de la formation en fonction de l’école pour un ATPL intégré.

  4. Davy
    11/10/2019 / 12:58

    Bonjour,

    Merci beaucoup pour ce retour d’experience, toujours très intéressant sans vouloir citer les mêmes choses que dans les précédentes commentaire.
    Tout d’abord, bravo pour votre réussite. Même si je n’y suis pas encore, en vous lisant, l’une de mes citations préférées m’est revenue: qui vainc sans effort triomphe sans gloire.
    Pour ma part, je ne suis pas du tout de ce milieu, mais je torture mon esprit de plus plus pour savoir comment acceder à ce métier, à ce monde. Mon principal frein étant le financement; En effet je suis salarié, et je tien un poste que je peux difficilement abandonner. Ce qui implique qu’en me lançant dans une formation de pilote de ligne, je devrais certainement prendre un congé sabbatique, d’où le premier problème: assurer financièrement dans ma vie personnelle sans salaire pour pouvoir me jeter à corps perdu dans cette formation. Second problème: financer l’école simplement.
    J’ai 32ans, une vie de famille, la reconversion ne sera pas simple mais le jeu en vaut la chandelle.
    Si vous avez des conseils, surtout sur la partie financière, des pistes peut-être… un grand merci

    • pilotmargot
      10/11/2019 / 3:37

      Bonjour Davy ! Effectivement le côté financier est à mesurer. Pour te rassurer qu’importe l’âge, que l’on ait 18 ou 30 ans et plus, le risque reste le même… Quand on est en reconversion on peut monter le projet en ayant en appui : le salaire, l’épargne, le crédit mais aussi des possibilités CIF/DIF. Ceci est je pense, un sacré avantage par rapport aux jeunes ! Bien entendu comme tu le dis, la situation familiale est à prendre en compte également… Pour t’encourager saches que nous avons de beaux exemples de réussites dans mon école avec un profil comme le tien ! Quand tu parles de ce fameux saut dans le vide, je te comprends parfaitement, mais il n’y a aucune peur à avoir si la passion t’habite pleinement 😉 Je termine ma formation d’ici un mois, j’aborderai le sujet du financement dans un prochain article courant décembre.

      • Davy
        13/11/2019 / 3:57

        Merci Margot pour ton retour.
        J’ai poursuivi mes recherches, évalué les possibilités, formations modulaires, intégrées, à distance ? Etc… et je me dis que dans un sens, comme tu l’as souligné, l’avantage du salarié est peut-être qu’il peut économiser un minimum. Quant à l’acces à un prêt, cela dépend surtout de l’existence d’un garant. Ce n’est pas mon cas. Sauf si la banque accepte que je soit mon propre garant: si je reussi la formation et accéde au métier, pas de soucis, et si j’echoue où que je ne trouve pas de poste, au pire des cas je retourne à mon poste précédent. Dans la théorie c’est simple. Quoi qu’il en soit, je me dis que je dois me donner du temps, encore malheureusement, mais qui me servirait à me mettre au point sur l’anglais, mais aussi de me remettre un peu aux maths et physique, ça ne sera pas de trop. De plus, un seul mot d’ordre: économies… et peut-être que je pourrais me lancer dans 2 ou 3 ans. J’approcher dangereusement les 35ans, mais pas d’autre choix. La préparation de ma reconversion aura une certaine valeur lors d’une demande de prêt pour financer la formation.
        Quoi qu’il en soit, j’attend la suite de tes remarques partages et conseils 😉, bon courage pour la suite.
        Davy

        • pilotmargot
          23/11/2019 / 6:07

          Hello Davy !

          Florian t’a gentiment envoyé une réponse concernant le Fongécif, essayes de creuser ce que tu peux obtenir de ce côté… A noter, il me semble que dans ce cadre il faudra opter pour une FTO française, à vérifier. Selon moi ce n’est pas forcément l’idéal selon le projet professionnel, mais si cela peut couvrir une bonne partie des frais pourquoi pas !

          Pour le prêt, tu n’as pas forcément besoin d’un garant, mais une garantie te sera effectivement demandée. Je pense par exemple à une hypothèque ? Le mieux c’est de rassembler des éléments concernant les FTOs que tu aimerais intégrer, Fongécif, garanties etc. puis prendre RDV avec ta banque pour être fixé, et ce, avant même de chercher à économiser. Cela te permettra d’évaluer la véritable faisabilité du projet ainsi que les échéances réelles.

          Concernant le choix modulaire / intégré c’est fonction de toi et ton projet. Personnellement j’ai choisi la formule en intégré. + Rapide, donc plus intense, démontrant ainsi une grande capacité d’adaptation pour ton futur employeur. Mais aussi, un suivi/soutien plus strict des instructeurs/de l’école sur le plan technique qui t’aideront à valider les modules du premier coup ! Par ailleurs, pas besoin de PPL pour un intégré, donc environ 6 mois et 8000€ d’économisés.

          Attention à ne pas être trop focus sur le prix de la formation au dépend du résultat. Si ton but est d’obtenir seulement la licence, tu peux le faire pour environ 25K dans d’autres pays, FTOs non reconnues, sur des aéronefs qui coûtent moins cher à l’exploitation. Le but de cet investissement, c’est bel et bien de trouver un job en compagnie à la sortie, et surtout ne pas se retrouver à enchainer les petits jobs précaires ou encore pire se retrouver au point de départ à son poste précédent. Je connais beaucoup de personnes qui galèrent ne serait-ce que pour être invité en entretien et enchainent les petits jobs aéro à cause d’une mauvaise adéquation training/profil/projet. Entre 100K et 60/70K il y a une différence de prix certes, mais on ne dépense pas 100K par plaisir. C’est à la fois un choix par rapport à notre personnalité + vie personnelle, mais aussi car l’on veut mettre toutes les chances de notre côté pour l’emploi. A mon sens, le choix intégré / modulaire n’est pas si évident pour une reconversion. Essayes vraiment de voir surtout en fonction de TON PROFIL/PROJET, indépendamment de la variable prix… (pas facile je sais !!)

          Bon courage à toi, tiens moi au courant de tes avancées.
          Et n’attends pas 3 ans pour aller voir le banquier hihihihih 😉

          • Davy
            01/12/2019 / 4:35

            Salut Margot,

            Je te rejoins en effet sur plusieurs points. Les différentes FTO qui m’ont intéressé pour le moment proposent des formations intégrées pour un coût allant de 100.000 à 120.000€. J’ai cependant eu des échos très moyen d’Airways Collège, de personnes du milieu.
            A contrario, de bons échos d’Aeropyrenees qui demandent moins de 90.000€ pour l’intégrée. Pour d’autres FTO, je m’appui assez sur les furums et blog comme le tien pour me faire une idée.
            Quant à la formation modulaire, effectivement, 8 à 10.000€ pour le PPL mais qui ne baisse pas d’autant lorsqu’on se lance dans l’ATPL, qui dure aussi plus longtemps… donc comme tu le dis, ce n’est pas si évident en reconversion. Ce qui tend à appuyer ma première idée: économiser et me préparer durant 2 ou 3 mois et me lancer ensuite à 100%. Bien entendu et je te remercie de le précisé, il y a des prérequis: une visite dans une banque s’impose avant tout ( j’essaierai de ne pas attendre 3ans 😜 )
            Quoi qu’il en soit…ça va être long avant même le debut de la formation, su ça se fait bien entendu. Pour le moment, je me suis inscrit dans un centre de formation: l’anglais étant indispensable, c’est par là que je commence. Puis j’y pensais pensais depuis bien longtemps.
            Je te tiens au courant pour la suite et attend aussi des nouvelles de ton parcours
            À plus tard 😉

    • Florian
      12/11/2019 / 10:38

      Bonjour Davy,

      Tu as la possibilité d’obtenir une aide financière du Fongecif, ainsi qu’un dégagement de temps pour la formation, avec en plus un maintien de salaire. C’est accessible après 12 mois en CDI. Rapproche-toi de cet organisme. Un étudiant d’une autre école de formation (Gilles Polomé Aviation) avait reçu 18000€ de leur part. Idem, sur le blog Pilote-Pro, tu trouveras un récit de l’auteur qui a pu en bénéficier.

      Ensuite pour le financement, les écoles en intégré sont généralement plus chères (+/-100 000€) et si tu as un travail et une charge de famille tu ne pourras probablement pas te passer de l’apport que constitue ton revenu.
      Ainsi, il est possible de se former « au long cours », en formation modulaire. C’est moins cher (+/- 60 000€) mais possiblement plus long et pour l’ATPL si tu le fais à distance, peut être plus compliqué : réviser après le travail pendant un an, à raison de 2h par jour en semaine, 4h le WE, parfois plus… Toutefois tu vas pouvoir aller passer chacune des qualifications dans la ou les écoles que tu souhaites, à ton rythme. Étant en reconversion et ne pouvant me permettre de partir ainsi de mon poste, c’est la voie que j’ai choisie ; mais de mon côté impossible d’obtenir le Fongecif, étant dans le public.

      Le premier pas à faire, si tu souhaites partir sur ce type de formation modulaire, c’est évidemment de passer ta visite médicale aéronautique de classe 1. C’est ce qui sera déterminant pour la suite. Cela a un coût, dans les 700€, depuis qu’ils ont rajouté une évaluation psy, après le crash de la Germanwings.
      Si elle est positive, fonce t’inscrire dans un aéroclub pour passer ton PPL.

      Tu as une bonne idée des coûts qu’une telle formation implique sur le blog de Alpha Floor. J’ai réactualisé les coûts car l’auteur a bénéficié d’une formation avec des coûts d’heure de vol pour le PPL très bas. En faisant mes propres calculs, je suis entre 50 et 60k€, en optimisant les coûts (matériel et livres d’occasion, ATPL au moins cher chez Airways, etc.).

      Bonne chance à toi et tiens nous au courant.

      Flo

      • pilotmargot
        23/11/2019 / 6:10

        Super Florian ! Merci pour ton commentaire qui je suis sûre aidera grandement Davy et les autres lecteurs 🙂

      • Davy
        01/12/2019 / 4:12

        Merci Frorian pour ces informations et ton aide.
        Mon projet n’etant qu’au stade d’esquis, je dois encore y travailler. Concernant le fongecif effectivement je dois m’y intéressé mais comme je suis en poste chez SNCF…à voir si c’est possible puisqu’en partie publique.
        Je ne pourrais effectivement pas me passer de mon salaire vu ma situation, mais je songe à de grosse économie qui me permettrait de me mettre en congés sans solde et afin de suivre la formation intégrée et profiter des avantages dont fait allusion Margot dans son précédent message. Ce qui demande plus de temps de préparation donc. Bien entendu le fongecif avec le maintien d’une partie du salaire serait l’ideal mais bon!
        Je dois donc avant la visite médicale suivre le conseil de Margot, sélectionner des FTO, et discuter avec un conseiller financier de ma banque et des banques partenaires des FTO, puis, lorsqu’on qu’une solution est envisageable, je pourrais mieux me projeter pour la suite…
        Bien entendu je vous tiens au courant
        Encore merci
        Davy

  5. Nicolas
    08/11/2019 / 12:35

    Bonjour et merci de ton retour,
    Le coup d’une formation ATPL ne tourne pas plutôt autour de 80000€?
    Il me semble que ça dépend de si on a déjà son CPL non ?

    • pilotmargot
      10/11/2019 / 3:22

      Hello Nicolas, il ne faut pas confondre ATPL théorique (uniquement partie théorique) et ATPL intégré (théorie + CPL + IR + MCC). Ici je parle du coût du théorique 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :

Vous recherchiez quelque chose?